L’imitation aurait-elle plus de vertus que l’innovation ? Mais que feront les imitateurs quand les innovateurs auront disparu.

Dans une tribune pour la Harvard Business Review, deux responsables de centres médicaux américains estiment que le secteur de la santé est saturé par l’innovation. Mais “lorsque les organisations exagèrent l’impact de l’innovation, elles peuvent passer à côté de la puissance de l’imitation”. Le PDG d’un autre centre médical américain a même réfléchi à la nomination d’un directeur de l’imitation pour son organisation, “quelqu’un dont la seule tâche serait de regarder à l’extérieur les bonnes idées pour les ramener à la maison”… “Après tout, une idée qui a déjà été travaillée ailleurs est plus susceptible d’être efficace qu’une idée complètement nouvelle et non éprouvée”. Les auteurs en appellent même à la création d’un Institut international pour l’imitation, et proposent un prix de l’imitation pour soutenir la honte de ne pas avoir inventé par soi-même… Bref, de trouver des solutions pour réduire le risque et l’investissement dans l’inconnu ou dans des solutions non éprouvées, au profit de solutions qui existent et marchent.

https://hbr.org/2014/11/health-care-needs-less-innovation-and-more-imitation